Pourquoi les petits commerces vont repointer le bout de leur nez …

Posted by

La disparition des commerces de proximité n’est pas une fatalité. En fait, depuis peu, ils reviennent en force ! Parce qu’ils répondent de plus en plus à nos besoins.

Depuis combien de temps nous parle-t-on de la disparition des « petits commerces » ? Au moins trente ans. Mon âge. Mais récemment le phénomène a pris une nouvelle direction. Paradoxalement, c’est la « grande distribution » qui se met à faire du « petit commerce » ! Elle remplace progressivement nos boulangeries, boucheries et boutiques de vêtements par des « magasins de proximité », ces supérettes bien pratiques. Ouvertes tard et souvent 7j/7, on y trouve presque tout et surtout des produits plus chers qu’en hyper. En dix ans, leur nombre a bondi de 40% en France et – tenez-vous bien – de 111% à Paris. Si les grands groupes veulent tant ressembler aux « petits commerces », ce n’est pas pour rien : ces nouveaux « formats » sont très rentables et correspondent parfaitement aux nouvelles attentes des consommateurs.

LIRE +

 

Sacha Fleurs, rue Elisa Dumonceau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Nous sommes là pour vous aider